Bienvenue à Goma

Mon roman " Bienvenue est Goma " est cité dans une étude universitaire : " Misère et engagement humanitaire en Afrique subsaharienne dans la littérature pour la jeunesse contemporaine : une étude comparative en France et en Allemagne ". (A LIRE ICI)

Son auteur, Élodie Malanda, note que " Grâce à ces romans des quelques rares auteurs – parfois africains, comme dans le cas de Ben Jelloun – publiant en France, portant un regard critique sur les relations afro-européennes, le discours sur le « problème africain » dans la littérature de jeunesse française ne se borne pas uniquement aux discours misérabilistes."
La chercheuse du CIERA (Centre interdisciplinaires d'études et de recherches sur l'Allemagne) conclut son travail en observant que "les romans pour la jeunesse sur le « problème africain », et sur l’Afrique subsaharienne en général, en disent bien plus sur la culture qui les produit que sur celles qu’ils décrivent."
En ce qui me concerne, je me place résolument du point de vue occidental et, en particulier, français. Je ne prétends pas vouloir faire connaître le Rwanda ou expliquer l'Afrique aux ados français. Ce n'est pas mon propos. Quand je parle du génocide des Tutsi au Rwanda, je choisis de l'évoquer à travers la question de la responsabilité de la France parce que c'est ce qui me semble, pour ma part, le plus légitime de faire. Cela ne veut pas dire que le génocide en lui-même ne m'intéresse pas. J'ai parcouru de nombreux livres, lu des témoignages, visionné des films, rencontré des Rwandais qui me l'ont raconté. Mais mon affaire, ce qu'il m'importe de décortiquer et d'expliquer en tant que Française, c'est ce que mon pays, mon gouvernement, est allé faire au coeur de l'Afrique des Grands Lacs en 1994.
Élodie Malanda, « Misère et engagement humanitaire en Afrique subsaharienne dans la littérature pour la jeunesse contemporaine : une étude comparative en France et en Allemagne », Trajectoires [En ligne], 7 | 2013, mis en ligne le 18 décembre 2013, consulté le 13 janvier 2014. URL : http://trajectoires.revues.org/1174