J'ai revu le film de Fernando Meirelles, The Constant gardener. Et toujours la même impression.

J'adore cette histoire. J'apprécie aussi la construction, la réalisation et la fin du film. Il est pour moi une référence dans mon travail sur "Le carnet bleu", l'adaptation de mon roman "Bienvenue à Goma".